Les organes du corps sont-ils liés aux émotions ?

Les organes du corps sont-ils liés aux émotions ?

Garder ses émotions sous surveillance pour bénéficier d’une bonne santé et préférable, car malheureusement nos organes intérieurs peuvent être affectés par nos états émotionnels.

Et… comment les émotions influent sur les organes de votre corps ?

Selon la médecine chinoise traditionnelle, notre corps répond à chaque stimulation, intérieure ou extérieure, qui engendre une tempête de réactions plus ou moins agréables.

Notre organisme n’est pas uniquement conçu pour ajuster la transformation des aliments en énergie pour notre survie.
Il transforme aussi toutes les stimulations et transmet une réponse positive ou négative, qui affecte tous les organes.
Donc, quand les émotions sont graves, négatives, ressassées et prolongées, elles peuvent nuire aux organes et les rendre fragiles, sensibles face à des maladies.

Un organe a un lien direct avec les émotions et les sentiments que nous expérimentons.
Il peut donc être vite affecté, endommagé, détérioré, malade…
Il déséquilibre tout notre corps, il est donc important de connaître la cause émotionnelle qui l’affecte, pour travailler à la guérison.

Cela implique de changer l’état de nos émotions et de les transformer en « pensée positives ».

 

Les organes et les émotions qui les affectent

Voici comment les organes du corps sont-ils liés aux émotions :

  1. Cœur et intestin grêle : la joie                                                                                                                                     Selon la médecine traditionnelle chinoise, la joie est l’émotion qui est liée à deux organes.

En accord avec les processus du corps, le cœur régule le sang et contrôle les vaisseaux sanguins. L’intestin grêle, lui, est chargé d’absorber les nutriments et les minéraux des aliments.                                                                    Même si une émotion saine comme la joie stimule le fonctionnement de ces organes, les excès qui en proviennent peuvent entraîner les phénomènes suivants :

Nervosité                                                                                                                                                                       Tachycardie                                                                                                                                                                       Insomnie                                                                                                                                                                                   Manque de concentration

Les personnes qui ont ces organes affectés sont souvent des personnes sensibles, extraverties et bavardes, qui ont des émotions débordantes et une émotivité accrue.
Prendre soin de son euphorie, de son agitation, de son excitation ou de son excès d’émotivité aidera au bon fonctionnement de ces organes, essentiels pour notre corps.

  1. Le foie et la vésicule biliaire : la colère                                                                                                                          La colère, comme toutes les émotions dérivées, est associée à ces organes.

Le foie est chargé de stocker le sang et de réguler la circulation de l’énergie vitale. La vésicule biliaire, quant à elle, accumule et secrète la bile.                                                                                                                                                  Si vous avez des problèmes avec ces organes, peut-être que vous êtes une personne très dynamique, mais excessivement préoccupée et qui peut même réagir avec agressivité.

En plus de la colère, vous devrez faire attention aux sentiments de frustration et d’indignation.                               Il faut savoir qu’un foie qui fonctionne normalement produit une énergie génératrice et libératrice.

  1. La rate et l’estomac : l’obsession                                                                                                                                   Ces organes sont liés à l’obsession, à la nostalgie et à la réflexion.

Alors que l’estomac transforme les aliments, la rate, qui fait partie du système lymphatique, lutte contre les infections et maintient l’équilibre des liquides dans le corps.                                                                                           Les personnes qui souffrent de maladies en lien avec ces organes sont des personnes tranquilles et calmes mais qui ont des difficultés à prendre des décisions.

L’équilibre de l’énergie entre les deux organes favorise la compassion et l’empathie.

  1. Le poumon et le gros intestin : la tristesse                                                                                                                  Ces organes sont liés à la mélancolie, à la tristesse et à l’affliction.

Les poumons régulent la respiration et l’intestin s’occupe de la digestion, de l’absorption des nutriments et de l’immunité de l’organisme. Si vous avez des problèmes avec ces organes, peut-être que vous êtes une personne indépendante et très rationnelle, mais vous avez tendance à vous renfermer dans votre propre monde intérieur.

Des symptômes physiques peuvent apparaître, tels que le manque d’appétit, l’oppression dans la poitrine ou le dégoût.

  1. Les reins et la vessie : la peur                                                                                                                                         Les reins sont associés à la peur et à l’angoisse. Ces organes se chargent de l’évacuation des déchets dans le sang, alors que la vessie stocke l’urine et contrôle l’excrétion.

Certaines personnes, qui présentent une douleur lombaire, une fragilité et d’autres symptômes, peuvent passer par des situations d’incertitude.                                                                                                                                                    Maintenir l’équilibre de l’énergie rénale permet de développer la confiance en ses capacités propres.

**Maintenant que vous connaissez les émotions qui affectent les organes du corps, vous pouvez travailler pour les transformer en pensées positives et favoriser la guérison de votre organisme.

 

 

Les commentaires sont fermés.

réalisation et maintenance :Patrice Krysztofiak